Dominique Régnier – 7 nouvelles sculptures!

Marbre de Golzinne, de Sarrancolin, de Villerambert

Né en 1951, Dominique Régnier offre l’exemple type du sculpteur autodidacte prodige. Dans les années 80, il se mit soudainement et inlassablement à rudoyer des blocs de marbre et des arbres tombés. Spontanément de la matière des formes naquirent.

Le marbre noir de Golzinne…

Dompté par un savoir de maître, le marbre ne lui résiste plus? (Le marbre noir de Golzinne est issu des carrières du hameau belge éponyme. Ce marbre rare a été notament utilisé dans l’ornementation du Château de Versailles.) Le marbre représente la noblesse, la pérennité et l’émotion. Il renvoie aux grands maîtres de la renaissance, à ces oeuvres

qui traversent les siècles et sur lesquelles le temps à si peu d’emprise. La tentation de Dominique Régnier de révéler la beauté du corps. La sensualité, parfois provocante, l’accompagne, guide ses outils, de pièce unique en pièce unique, inlassablement, obstinément.

Une citation pour Régnier?

Voici pour lui, contemporain à souhait : “L’art est, comme la prière, une main tendue dans l’obscurité, qui veut saisir une part de grâce pour se muer en une main qui donne”
Franz Kafka

Sculptures actuellement en exposition

le marbre est éponyme au nom des demoiselles

Pièces désormais vendues

Quelques indications sur les marbres utilisés par Dominique Régnier

Le Marbre de Sarrancolin ou “marbre des Rois” 

Sarrancolin est un bourg de 700 habitants située dans la vallée d’Aure, proche de la frontière espagnole. A l’est se situe le village d’Ilhet et à l’ouest, la commune de Beyrède. Ils possèdent tous deux une carrière désigné sous le nom de Sarrancolin. Il y a trois variétés baptisées de marbre de Sarrancolin “Versailles”, “Framboisé” et “Opéra Fantastico”.

Les trois quart de ces exploitations consistent en blocs extraits et débités en plaques, qui sont envoyées en Italie. Mais les destinations sont nombreuses de par le monde (dont Shanghai pour la plus lointaine). On retrouve ce marbre:

  • au Palais de Versailles
  • dans les chateaux de la Loire
  • au Petit Trianon
  • à l’Opéra Garnier à Paris
  • à l’Empire State Building à New York.

Le “Noir de Golzinne”

Aussi appelé Noir de Mazy, le marbre de Golzinne, parfois appelé noir belge, est une roche extraite dans le village de Golzinne. Ce calcaire est microcristallin, à la texture particulièrement fine, et contient des matières organiques finement et bien dispersées au cœur de la roche d’où cette couleur noire forte, homogène et uniforme. Celui-ci a servi à l’embellissement du Château de Versailles.

Un marbre sans veine…

Exempt de veines, c’est un marbre d’une extraordinaire qualité et très recherché, au poli incomparable. A la fin du XIXè siècle, ce marbre fut beaucoup utilisé, conjointement avec le marbre de Carrare pour former des sols en damiers dans les monuments publics. C’est un marbre extrêmement cassant, très difficile à travailler. Il est surtout utilisé pour les fonts baptismaux et les monuments ecclésiastiques, les sols, la sculpture, le mobilier, les horloges et la Pietra Dura florentine.

Le Marbre Rouge de Villambert

Ce fameux marbre de couleur rouge intense Incarnat présent au Trianon de Versailles, l’Opéra Garnier de Paris ou encore l’Arc de Triomphe. Il illustre pleinement l’origine du mot marbre quiun dérivé du grec marmares qui signifie pierre resplendissante.

Depuis l’époque romaine…

Exploité déjà à l’époque romaine, il a beaucoup été utilisé dans les constructions médiévales, église et maisons bourgeoises de la région ainsi qu’en Espagne, on s’en servait pour construire chapiteaux, colonnes, retables, ainsi que beaucoup de décorations. Ce marbre fait l’objet de curiosité de la part du roi Louis XIV qui en fait un matériau privilégié pour ses palais en construction.

Last updated: mai 3, 2017 at 13:10

Pour partager la page de l’artiste Dominique Régnier:

Pin It on Pinterest